Notre-Dame du Chêne
restaurer les menus


Agenda


* Notre EXPO 2018 *

27 et 28 janvier

Prochaine réunion mensuelle

vendredi 8 décembre 2017 à 20h00 maison du parc.

Chapelle Notre-Dame du Chêne

Sur l'Ave Maria de Franz Schubert.
soliste: Solange Baumann-Brom, orgue: Juliette Portmann.
Extrait de l'enregistrement effectué en 1972 par la Chorale Sainte-Cécile de Blotzheim.

Sancta Maria ad Robur, Unsere Liebe Frau zur Eich, Niedere Kirch ou Chapelle Notre-Dame du Chêne cet édifice constitue le noyau du vénérable pèlerinage du même nom, un des plus importants des sept pèlerinages alsaciens ayant la même dénomination.


Le lieu s'élève vraisemblablement sur l'emplacement d'un ancien lieu de culte païen, mais il existe trois mythes fondateurs: extérieur

Le clocher est daté du 1494, la nef de 1629 et le choeur construit par Jean-Jacques Pack (Werkhof, Bâle) de 1712.

Au XIVème siècle, le sanctuaire est très visité par les bâlois, privilégié par les importantes indulgences données lors des Concile de Constance en 1418 et de Bâle en 1434, et aussi favorisé par des dignitaires civils et ecclésiastiques. La chapelle fut incorporée dans les possessions de Lucelle, avec le consentement du Pape, en 1448.

Lors de la guerre qui opposa les Confédérés aux Autrichiens, Blotzheim fut entièrement détruit, de même que le clocher de la Chapelle, reconstruit en 1494, comme le prouve la date gravée sur l'angle de la Tour. Mais arrive la Réforme, Bâle se sépare de Rome et le sanctuaire abandonné ou presque menace de disparaître. La vétusté de l'édifice amena les autorités à reconstruire une nouvelle chapelle, tout en conservant l'ancien clocher.

Saviez-vous que?

Statue de Notre-Dame du Chêne dans l'Église de Mugron

Lors de l'évacuation de 1939 la statue de Notre-Dame du Chêne accompagna les Blotzheimois et fut exposée dans l'église de Mugron pendant la durée de leur séjour dans les Landes. Le 30 mars 1940, elle fut menée en procession dans les rues de la ville.

Détruite une seconde fois, suite à l'invasion des Suédois dans la région, elle est reconstruite au XVIIIème siècle, en 1712, date gravée sur le choeur de l'édifice.

En 1737, Notre-Dame du Chêne est administrée par les capucins dont le couvent était limitrophe.

L'actuel sanctuaire fut consacré le 14 août 1740, en même temps que l'autel de style baroque situé dans la petite chapelle sous le clocher. Le pèlerinage renaît alors de plus belle.

La Grande Révolution ferme la chapelle et le couvent des capucins attenant en 1791. Avec le Concordat, le père Bernardin Juif, l'"apôtre du Sundgau", alors curé de Blotzheim, reprit en mains le pèlerinage et réussit non sans peine à le sauver de la destruction en 1815.

La chapelle est restaurée dans la seconde moitié du XIXème siècle, avec l'installation des baies de style gothique en arc brisé dans la nef.

Un nouvel essor se produisit avec l'installation de la Congrégation des Pères du Saint-Esprit en 1920, le curé Charles Weckerlin, nommé en 1943 s'attaque aussitôt la paix revenue, à la rénovation complète des lieux, couronnée en 1957, par la translation de la Piéta du XVème siècle rénovée par Joseph Saur, de l'église paroissiale à Notre-Dame du Chêne.

Les derniers travaux de rénovations intérieurs et extérieurs ont débuté en 1999, ils sont achevés en 2007, avec la restauration de la chapelle latérale.

Visite de la Chapelle

choeur maître-autel autel latéral gauche autel latéral droit chapelle Saint Antoine l'Ermite chaire orgue Mont des Oliviers 1494 1629 1712 plan de la chapelle

La chapelle Notre-Dame du Chêne est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en date du 26 mars 1986.

quitter